Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the browsers below.

Internet Explorer 10, Firefox, Chrome, or Safari.

Skip To Content

Campagnes précédentes

En 2014, la Communauté engagée pour la prévention des chutes a reconnu la nécessité de mobiliser les parties prenantes en Ontario de manière coordonnée pour accroître l’impact de leur travail. Des organismes ont été invités à participer au développement collaboratif et à la promotion des messages et des activités de prévention des chutes chez les aînés au cours du mois de novembre. Cette initiative est similaire à l’effort déployé avec succès en Alberta.

Cinquième annéeLa Campagne 2019 et ses répercussions 

Télécharger le rapport annuel 2019 (en anglais seulement)

Télécharger le rapport annuel 2019 - sommaire (en anglais seulement)

Voici quelques-unes des principales réalisations découlant de la campagne du Mois de la prévention des chutes 2019 :
  • Des organismes de partout au Canada se sont mobilisés afin de produire un effet plus important dans les collectivités. Les médias d’information locaux et nationaux ont couvert les événements et bien des gens ont publié des messages dans les médias sociaux. Les chercheurs ont communiqué les résultats de leurs travaux sur la prévention des chutes; et les autorités canadiennes ont salué la campagne.
  • Une nouvelle série d’activités ont été ajoutées au site Web du Mois de la prévention des chutes. Une firme de publicité a été retenue pour aider à l’élaboration de nouveaux outils promotionnels sur les adultes et les enfants et à la création d’une stratégie de relations avec les médias.
L’évaluation de la campagne a révélé ce qui suit :
  • Plus de 10 000 nouveaux utilisateurs ont consulté le site Web, et plus de 44 000 pages ont été vues entre août et décembre.
  • La plupart des utilisateurs ont accédé directement au site en tapant novembresanschute.ca.
  • Le site Web a été consulté par des personnes de partout dans le monde, y compris le Canada, les États-Unis et le Royaume-Uni.
  • Les principales pages Web, autres que la page d’accueil, parcourues entre août et décembre 2019 sont : sous l’onglet « Adultes », les pages « Promotions et médias » (trousse d’information sur les adultes), « Passez à l’action » (trousse d’information sur les adultes), Idées d’activités (trousse d’information sur les adultes) et « Ressources supplémentaires – adultes ».
  • Le matériel promotionnel, les idées d’activités et les ressources supplémentaires les plus populaires étaient le matériel promotionnel ayant le logo du Mois de la prévention des chutes, l’information sur la marche en hiver en toute sécurité et l’information pour les adultes et les aidants, respectivement.
  • Le questionnaire d’évaluation a révélé ce qui suit :
    • La plupart des répondants ont utilisé le site Web pour obtenir de l’information utile pour leur travail ou les communications aux aînés, aux aidants et aux parents.
    • Des 48 % de répondants ayant déclaré avoir organisé une activité ou un événement dans le cadre du Mois de la prévention des chutes, 71 % se sont servis des activités décrites dans le site Web; des 61 % ayant déclaré avoir annoncé une activité ou un événement, 79 % ont utilisé le matériel promotionnel provenant du site Web.
    • Les répondants ont déclaré que les activités et le matériel promotionnel présentés dans le site Web s’étaient avérés efficaces pour organiser ou promouvoir leurs activités ou événements.
    • La moitié des répondants ont indiqué que les médias avaient couvert leurs activités ou événements, et ont précisé qu’il s’agissait surtout de médias sociaux (Facebook et Twitter).
    • En ce qui a trait aux ressources supplémentaires, 58 % des répondants ont signalé avoir consulté cette section du site Web durant la campagne.
  • En ce qui concerne les commentaires formulés par les participants aux groupes de discussion :
    • Ils ont fait état de plusieurs activités et initiatives qui ont eu lieu.
    • Les activités et initiatives ont eu des effets positifs, que ce soit sur le plan de la santé ou du perfectionnement professionnel du personnel.
    • Les initiatives les plus réussies sont celles fondées sur des données probantes et multidimensionnelles, ayant divers groupes cibles, les activités répétées, auxquelles participaient une série de conférenciers, tenues à un endroit bien situé, organisées en partenariat et en collaboration.
    • Les difficultés auxquelles les participants se sont heurtés sont le manque de planification, la méconnaissance des limites de leur matériel technique, ainsi que les problèmes techniques et internes par rapport aux médias.
    • Il est recommandé pour les prochaines campagnes de les rendre plus intéressantes, d’adopter un thème national, d’avoir des mots-clics plus clairs, de fournir du matériel pour une plus grande étendue de sous-groupes, y compris les enfants et les collectivités autochtones, de faciliter le réseautage entre les participants et de tenir un concours pour accroître le taux de participation.

Quatrième annéeLa Campagne 2018 et ses répercussions

Télécharger le rapport annuel 2018 (en anglais seulement)

Voici quelques-unes des principales réalisations découlant de la campagne du Mois de la prévention des chutes 2018 :
  • La campagne 2018 du Mois de la prévention des chutes s’est révélé une bonne occasion de présenter la trousse d’information et le contenu pour les médias sociaux élaborés pour le nouveau volet qui vise les enfants.
  • Le pseudonyme Twitter a été changé afin de refléter l’envergure nationale, et une page Facebook a été créée.
  • Twitter, Facebook et Google Ads ont été mis à profit, ce qui a permis d’accroître les statistiques liées aux médias sociaux et le nombre de visites dans le site Web du Mois de la prévention des chutes.
  • Les partenaires ont mis sur pied des groupes de discussion et ont mené des sondages afin de recueillir des commentaires sur les activités de la campagne.
L’évaluation de la campagne a révélé ce qui suit :
  • 60 642 clics dans les pages du site Web entre août et décembre :
    • 14 496 utilisateurs uniques ont navigué dans le site Web durant la même période.
  • D’après un sondage mené auprès des utilisateurs de la trousse d’information :
    • Les ressources les plus populaires et les raisons de cette popularité sont les mêmes que pour la campagne 2017 (en ce qui a trait à l’information liée au travail et à la communication avec les aînés et les aidants, les répondants ont déclaré que les catégories les plus utiles dans la trousse d’information étaient l’information concernant les aînés, les statistiques, les infographies, et le matériel promotionnel et médiatique).
    • En outre, 16 % des répondants ont indiqué que les ressources les plus utiles dans la trousse d’information étaient les activités toutes faites.
    • Les répondants ont donné les idées suivantes pour améliorer la trousse d’information :
      • corriger l’organisation en ligne,
      • augmenter le nombre de ressources en français,
      • accroître l’éventail de jeux et d’activités.
    • Un sondage mené auprès des planificateurs d’activités a révélé ce qui suit :
      • Le nombre de participants a varié de 13 à 2000.
      • 50 % des initiatives ont profité d’une couverture médiatique.
      • 67 % des répondants ont déclaré s’être servis de la trousse d’information pour planifier leur activité.
    • Les groupes de discussion ont permis de recueillir les commentaires suivants sur la trousse d’information :
      • Avantage : facile à utiliser.
      • Désavantages : difficile de s’y retrouver, calendrier compliqué à utiliser, manque de ressources pour les francophones et les Autochtones.
      • Recommandations : mieux faire connaître la trousse d’information et la façon de l’utiliser, éliminer ou modifier le calendrier, intégrer les histoires de réussite d’activités réalisées par le passé, fournir un plus grand nombre d’images à utiliser (photos, vidéos).

Troisième année: La Campagne 2017 et ses répercussions

Télécharger le rapport annuel 2017 (en anglais seulement)

Principales réalisations durant la campagne 2017:
  • La campagne du Mois de la prévention des chutes s’est révélée la plus suivie et la plus réussie de toutes.
  • Le nombre d’utilisateurs du site Web du Mois de la prévention des chutes de l’extérieur du Canada a augmenté.
  • L’accent mis sur notre présence avec nos annonces sur Twitter a fait grimper le nombre d’abonnés, de gazouillis, de partages des gazouillis et de vues.
  • Un reportage sur la Semaine nationale de la sécurité des aînés et le Mois de la prévention des chutes a été présenté par la ministre Dipika Damerla.
Les principaux constats de l’évaluation de la campagne :
  • Les pages du site Web ont été consultées 52 109 fois entre le mois d’août 2017 (lancement du site Web) et le mois de décembre 2017 (fin de la campagne):
  • Un sondage mené auprès des utilisateurs de la trousse d’information a révélé ce qui suit:
    • la majorité des utilisateurs ont consulté la trousse d’information pour obtenir des « renseignements liés au travail » et pour « partager les renseignements avec des aînés et des aidants »;
    • les catégories de ressources considérées les plus utiles sont : Information pour les aînés, Statistiques et infographies et Promotions et médias;
    • la catégorie Statistiques et infographies s’est révélée la ressource la plus utile, suivie par les Ressources à distribuer et les Ressources pour les intervenants;
    • 76 % des personnes interrogées ont utilisé la trousse d’information pour mettre sur pied leur initiative.
  • Un sondage mené auprès des organisateurs d’événements a révélé ce qui suit:
    • 36% des initiatives se sont échelonnées sur le mois, contre 64 % qui ont eu lieu à une date précise en novembre;
    • 72% des initiatives se sont déroulées en Ontario, et les autres en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick, au Manitoba, en Alberta et à Terre-Neuve-et-Labrador;
    • le nombre de participants a varié de 7 à 1 000;
    • la plupart des répondants ont indiqué que les activités avaient ciblé soit le grand public ou leur clientèle; les intervenants et les familles et les personnes soignantes arrivent au deuxième rang;
    • 40% des initiatives ont bénéficié d’une couverture médiatique;
    • les présentations (format PowerPoint auprès de collègues ou audience cible) ont constitué les formes d’activité les plus fréquentes;
    • 64% des initiatives ont nécessité moins de 100 $ pour leur exécution, et en moyenne 24,3 heures de travail de planification;
    • tous les organisateurs ont déclaré avoir atteint leurs objectifs;
    • 96% des répondants ont affirmé être prêts à tenir la même activité de nouveau l’an prochain.

Deuxième année: La Campagne 2016 et ses répercussions

Principaux accomplissements réalisés dans le cadre de la campagne 2016 :
  • Le lancement d’un nouveau site Web bilingue pour la campagne, où il est possible de trouver de l’information destinée au grand public sur la prévention des chutes, une trousse d’information destinée aux intervenants et le calendrier des événements dont peuvent se servir les organismes pour promouvoir leurs activités dans le cadre du Mois de la prévention des chutes;
  • L’ajout d’éléments à la trousse d’information (en français et en anglais) afin d’aider les intervenants en prévention des chutes à planifier des activités pour le mois de novembre;
  • Le lancement de la campagne au Square One Older Adult Centre, à Mississauga (Ontario);
  • Une empreinte médiatique accrue (vues 2 450 183 fois);
  • Un compte Twitter comptant plus de 200 abonnés;
  • L’élaboration de documents de gouvernance, y compris le Mandat (comportant une nouvelle structure de gouvernance) et les Directives générales sur les commandites afin d’aider à orienter la collaboration permanente entre les différents partenaires.
Une évaluation de la campagne a révélé les points suivants :
  • 38 436 : le nombre de visites du site Web entre août 2016 (lancement du site Web) et décembre 2016 (fin de la campagne)
    • 4 222 : le nombre d’utilisateurs différents qui ont consulté le site Web durant la même période
  • Plus de 3 000 : le nombre de personnes qui ont téléchargé au moins une des ressources de la trousse d’information
    • la majorité a utilisé la trousse « pour en tirer l’information utile à leur travail » et « pour la communiquer aux aînés et aux aidants »
    • les infographies et les statistiques se sont révélées les éléments les plus utiles, suivis des guides de planification des activités, du logo et des grilles d’évaluation
    • il y a une grande demande pour des ressources dans d’autres langues, comme le français et le mandarin
    • 61,4% des personnes se sont servi de la trousse pour planifier leurs activités
    • globalement, la trousse a été bien accueillie et bien appréciée
    • l’adaptation au contexte de la Saskatchewan a donné de bons résultats
  • La deuxième année de la campagne montre une progression constante de l’intérêt, de l’engagement et du rayonnement
  • Les initiatives populaires menées dans le cadre de la campagne ont permis de communiquer des messages sur la prévention des chutes à près de 35 000 personnes
    • 91 % des initiatives se sont déroulées en Ontario; des activités ont aussi été organisées en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick, au Manitoba et en Alberta
    • les présentations et la formation du personnel ont constitué les principales activités
    • 21 % des initiatives ont bénéficié d’une couverture médiatique
    • la majorité a nécessité
    • 77 % des organisateurs d’une initiative estiment avoir atteint leur objectif
    • 72 % des initiatives ont duré tout le mois; 25 % ont eu lieu à une date précise en novembre

Première année: La Campagne 2015 et ses répercussions

Il y a eu 1 791 téléchargements de la trousse d’information avant la fin de la campagne de novembre 2015. Les guides de planification que nous avons élaborés pour les séances d’exercices et l’activité de vérification de votre équilibre ont été un succès, tout comme les logos bilingues du Mois de la prévention des chutes et le document sur les six signes annonciateurs d’une chute. Une personne qui a utilisé la trousse d’information a fait valoir ce qui suit : « La trousse était remarquable et a été très appréciée! Nous savons que tout le monde est occupé et ces ressources ont été une source d’inspiration. » 

Ainsi, 109 organismes ont déclaré avoir participé au Mois de la prévention des chutes en organisant au moins une initiative de prévention des chutes. Au moins 30 de ces organismes ont formé un partenariat avec un autre organisme pour organiser leur initiative. La majorité des organismes participants (94) étaient établis en Ontario. Il y a eu des initiatives dans toutes les régions des réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS), dont certaines particulièrement importantes dans le sud-ouest de l’Ontario. Des secteurs variés ont participé, notamment les secteurs des organismes à but non lucratif public, de la santé, privé, des administrations publiques, universitaire et hospitalier.

Les 157 initiatives organisées en novembre 2015 ont été en mesure de joindre plus de 6 165 personnes. Grâce au grand nombre d’activités de formation et d’éducation à l’intention du personnel des organismes de soins de santé, plus de 600 travailleurs du secteur des soins de santé connaissent mieux les pratiques exemplaires de la prévention des chutes. Les initiatives les plus courantes ont été la distribution de documents (87), des présentations (70) et des kiosques d’information (39). Les webinaires  ont attiré le plus grand nombre de participants (1 845).

Du côté des médias sociaux, le mot-clic #PreventFalls2015 a été utilisé dans 497 gazouillis (tweets) et dans quelques dizaines de messages sur Facebook, LinkedIn et Tumblr. Les initiatives du Mois de la prévention des chutes ont également suscité l’intérêt des médias locaux. Au total, 96 reportages différents ont porté sur le Mois de la prévention des chutes.

Comme la production de rapports par les organismes qui ont participé au Mois de la prévention des chutes 2015 était optionnelle, nous pensons que la portée et l’impact de la campagne ont été plus grands que ce que nous avons été en mesure d’établir dans notre évaluation.